3 bonnes raisons de s’équiper d’un logiciel comptable

C’est un fait. Pour de nombreuses TPE/PME comme pour les grands groupes, la gestion de la comptabilité est un travail à la fois fastidieux et chronophage. A cela s’ajoute souvent un manque de personnel.

Le maintien d’une comptabilité manuelle expose les entreprises à de forts risques d’erreurs, de pertes de documents et de non-conformité avec la loi. L’une des principales solutions pour limiter ces risques est l’adoption d’un logiciel comptable. Conforme à la législation fiscale, il permet de réduire drastiquement le temps passé sur les tâches à faible valeur ajoutée.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, voici 3 bonnes raisons de mettre en place un logiciel comptable au sein de votre entreprise.

choix-solution-dematerialisation-des-factures

1 – Un logiciel comptable pour être en conformité avec la loi

Première raison, et non des moindres : depuis le 1er janvier 2018, toutes les entreprises qui enregistrent elles-mêmes les règlements de leurs clients dans un logiciel de comptabilité ou de gestion ou un système de caisse, à l’exception des auto-entrepreneurs, ont pour obligation de s’équiper de logiciels de comptabilité, de gestion ou de systèmes de caisse conformes à la loi. Cette mesure vise principalement à lutter contre la fraude à la TVA.

Pour être conformes aux exigences de l’administration fiscale, les logiciels doivent être en mesure de :

  • Sécuriser les données et les rendre infalsifiables.
  • Permettre la conservation et l’archivage dans le temps.

En cas de non-conformité, l’entreprise encourt une amende de 7 500 euros renouvelable.

Nouvelle étape de la digitalisation au 1er juillet 2024 : à compter de cette date, la loi de finances 2020 imposera aux entreprises d’accepter les factures électroniques. Elles devront également les émettre sous format électronique entre 2024 et 2026 selon leur taille. Les entreprises vont donc devoir se doter de solutions capables de recevoir des factures électroniques. De fait, les solutions LAD (numérisation par lecture automatique de documents) ne seront plus suffisantes pour respecter les contraintes légales.

Il faudra donc veiller à ce que votre logiciel de comptabilité soit capable d’échanger des informations avec d’autres logiciels, comme un logiciel de gestion des factures, que ce soit automatiquement ou par des processus d’import/export. Heureusement, de plus en plus, les solutions disponibles sur le marché, et notamment les nouvelles solutions SaaS, sont pensées pour échanger des informations avec d’autres applications.

 

2 – Un logiciel comptable pour gagner du temps

Nombreuses sont les entreprises à ne pas réussir à se passer du papier ou à utiliser des solutions « maisons » pour traiter leurs documents comptables, souvent avec des processus peu optimisés. Même si, à première vue, ces outils semblent économiques, sur le moyen terme, ils font perdre beaucoup de temps.

Contrairement à l’utilisation des fichiers Excel ou PDF, le traitement des documents comptables avec des logiciels est à la fois rapide et simple. Gestion des écritures comptables, livres de comptabilité, déclarations de liasses fiscales, il est possible d’enregistrer et de générer de nombreux documents en quelques clics, mais aussi de créer des automatisations afin de réduire la saisie manuelle des données. Les tâches à faible valeur ajoutée sont donc automatisées et les comptables peuvent ainsi se concentrer sur leur cœur de métier.

L’acquisition d’un logiciel comptable représente donc un gain de temps et de productivité non négligeable. Il permet de centraliser et stocker les données comptables de l’entreprise au même endroit, grâce à un classement simple et accessible. En outre, les données du logiciel de comptabilité sont généralement stockées dans un cloud ce qui permet de pouvoir traiter les tâches à distance.

 

Le guide pour comprendre et anticiper la généralisation de la facture électronique en 2023

 3- Un logiciel comptable pour sécuriser ses processus

Gérer la comptabilité de votre entreprise à l’aide d’un tableau Excel, ce n’est pas seulement risqué d’un point de vue légal mais cela entraine également un plus fort risque d’erreurs. Des erreurs qui peuvent facilement être évitées en utilisant un logiciel comptable.

Diminution du risque d’erreurs

Il est, bien entendu, possible de gérer ses données comptables depuis un tableur. Mais dès que le nombre d’opérations augmentent, le risque d’erreur devient également plus élevé. Le logiciel comptable est avantageux car il permet de gérer une grande quantité de données sans intervention humaine. Les vérifications sont également automatisées.

Lutter contre la fraude

Comme nous l’avons vu plus haut, l’adoption d’un logiciel comptable permet d’être en règle et de respecter la législation en vigueur. Contrairement à un tableur dans lequel il est possible d’ajouter, de supprimer ou de modifier des données, le logiciel comptable assure l’inaltérabilité des données et permet donc de présenter des informations conformes aux exigences de l’administration fiscale. Il permet notamment de rester informé de tout changement dans la législation et ce en temps réel, les modifications de mentions obligatoires dans les factures ou les nouveaux imprimés fiscaux par exemple.  Ainsi, le logiciel comptable règle une très grande partie des erreurs courantes soulevées lors des contrôles fiscaux : doublons, perte des documents, oublis ou absences de certaines données, erreurs d’écritures, etc.

Enfin, pour une optimisation maximale de votre logiciel comptable, nous vous conseillons de l’interfacer avec un outil de gestion permettant le traitement ou l’extraction automatique des données de facturation. Deux solutions s’offrent à vous :

  • Une solution LAD(lecture automatique de documents). Outil très répandu, il permet d’extraire quasi-automatiquement l’ensemble des données figurant sur une facture ou une pièce comptable (montants, dates, TVA, etc.). Néanmoins, il nécessite obligatoirement une vérification humaine avant validation.
  • Un outil de facturation électronique intégré directement au logiciel comptable. Les documents sont générés électroniquement, dans le respect des contraintes légales. Ils sont enregistrés dans un format « structuré » qui permet à tous les logiciels de gestion des factures de lire, trier et filtrer les informations contenues dans les documents, sans l’aide d’une intervention humaine. C’est aujourd’hui la solution la plus aboutie en termes d’automatisation.

Lire aussi : Dématérialisation des factures, le guide ultime

Vous souhaitez vous équipez d’un outil de facturation électronique ? Découvrez Freedz, une plateforme de gestion des factures fournisseurs 100% électronique. Freedz fluidifie les relations administratives grâce à la gestion des PDF et aux modes de dépôts automatisées. La plateforme répond également aux exigences de la loi des finances 2020 sur la facturation électronique. Demandez une démo pour en savoir plus.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

SaaS : définition, avantages et inconvénients

SaaS : définition, avantages et inconvénients

Le logiciel en tant que service (SaaS) est devenu l'option la plus couramment utilisée par les entreprises, en remplacement des traditionnels logiciels « On premise », c’est-à-dire installés sur l’ordinateur. La raison ? Son accessibilité. Une connexion internet et un...

lire plus

Nos ressources gratuites les plus populaires :

Livre blanc, facture électronique : l'essentiel pour réussir la transformation numérique de votre comptabilité fournisseurs

Livre blanc : l'essentiel pour réussir la transformation digitale de sa comptabilité fournisseurs

Ce livre blanc apporte les réponses aux principales questions que vous vous posez au moment d’aborder le passage à la facture électronique, ainsi que les points de vigilance à avoir pour mener à bien votre projet.

Le guide pour comprendre et anticiper la généralisation de la facture électronique en 2024

Le Guide pour 2024 : tout savoir sur la généralisation de la facture électronique

Retrouvez dans ce guide toutes les informations nécessaires pour comprendre la nouvelle législation et anticiper ce changement.

Halpades

Cas client : Améliorer l’efficacité de la comptabilité fournisseurs tout en gardant le contrôle

Afin d’améliorer ses relations fournisseurs et revaloriser les missions de ses collaborateurs au sein de la comptabilité, Halpades a fait le choix de la dématérialisation complète des factures fournisseurs grâce à Freedz.

Share This