Solution On Premise vs. SaaS : comment choisir ?

De nombreuses entreprises sont confrontées à un choix cornélien :  faut-il investir dans un logiciel On-premise, ayant fait ses preuves depuis de nombreuses années, ou opter pour un hébergement sur Cloud et faire confiance à un modèle SaaS ? Pour vous aider à choisir, voici une étude comparative, avec les avantages et les inconvénients de chaque solution !

Solution Saas et On Premise : deux modèles distincts

Le modèle SaaS (Software as a Service) est une solution qui permet aux entreprises de s’abonner et d’accéder à un logiciel n’importe où et à n’importe quel moment. Hébergé dans le Cloud et exploitée par un tiers, le mode SaaS nécessite uniquement une connexion Internet pour fonctionner. Quant à son acquisition, elle prend souvent la forme d’un abonnement mensuel ou annuel, en fonction du nombre d’utilisateurs.

Lire aussi – Qu’est-ce qu’un logiciel Saas ?

À l’inverse, le modèle On Premise nécessite d’acheter et d’installer un logiciel sur le réseau ou sur les ordinateurs d’une entreprise. Ainsi, aucun abonnement n’est requis pour utiliser ce type de solution : en hébergeant le logiciel sur ses serveurs, l’entreprise obtient les droits de licence auprès de l’éditeur pour une durée illimitée.

 

Logiciel On premise : un investissement rentable… Jusqu’à l’obsolescence !

Avantages

Les logiciels On-premise, contrairement aux modèles Saas, peuvent se personnaliser facilement en ajoutant des modules de manière fiable et sécurisée.

Les solutions On-premise offrent également un plus grand contrôle des données : l’entreprise est responsable de l’installation, de la configuration et de la maintenance du logiciel suivant sa politique interne en matière de sécurité. Grâce à une gestion « in house » par les équipes IT internes, les données sont bien protégées, permettant notamment aux entreprises de garder le contrôle sur leurs informations sensibles.

Inconvénients

Les logiciels On-premise présentent souvent des coûts initiaux très élevés. En effet, ils nécessitent des moyens financiers et humains conséquents, de l’achat de la licence à l’acquisition d’outils informatiques, en passant par la maintenance en interne. Ce type de solutions nécessite ainsi une équipe informatique dédiée, chargée de déployer le logiciel, de veiller à son bon fonctionnement, et de la sécurisation des données. Pour les logiciels On-premise complets et très techniques, il est également indispensable de former ses équipes afin de paramétrer correctement la solution, ce qui entraîne des frais supplémentaires.

Au-delà de l’aspect financier, les logiciels On-premise présentent également d’autres inconvénients :

  • L’obsolescence du logiciel à long terme : si l’achat d’une licence utilisable à l’infini est attractif, cela ne signifie pas forcément qu’il est possible d’utiliser la solution de manière optimale indéfiniment. En effet, si l’éditeur décide de mettre un terme à son programme, il n’y aura plus de mises à jour disponibles. Il sera alors impossible de faire évoluer la solution en fonction des avancées de l’entreprise et des dernières innovations technologiques. Sans compter qu’en l’absence de mises à niveaux régulières, les correctifs deviennent impossibles et des failles de sécurité peuvent apparaître, rendant la solution obsolète.
  • Le manque d’accessibilité : les logiciels On-premise peuvent être accessibles à distance depuis un ordinateur, mais cela nécessite souvent une assistance tierce qui augmente le risque de failles de sécurité. Pour éviter toute perte de données ou d’informations, un protocole doit être mis en place afin de permettre aux employés d’accéder aux fichiers depuis leurs appareils personnels – une démarche qui peut vite s’avérer fastidieuse !
Le guide pour comprendre et anticiper la généralisation de la facture électronique en 2023

Logiciel Saas : un outil plus général… Mais plus performant !

Limites

En fonction du profil de l’entreprise, une solution SaaS peut présenter quelques imperfections, notamment :

  • Un risque de non-accessibilité : pour fonctionner, un logiciel SaaS a besoin d’une connexion Internet. Or, en cas de panne de réseau ou de blocage, l’accès au logiciel devient impossible. Heureusement, avec le développement du très haut débit et de la 5G, ce cas de figure se présente de moins en moins !
  • Une personnalisation limitée : par comparaison avec les logiciels On-premise, les solutions SaaS sont moins personnalisables, que ce soit au niveau de l’apparence de l’interface comme au niveau des fonctionnalités. Toutefois, de plus en plus de fournisseurs proposent des formules sur mesure.

Avantages

Néanmoins, depuis plusieurs années, les solutions On-premise sont fortement concurrencées par les logiciels SaaS. Un succès qui s’explique par plusieurs avantages :

  • Une sécurité renforcée : les fournisseurs SaaS ont la responsabilité de la sécurité de leur logiciel et des données chargées. Pour répondre aux besoins de leurs clients, ils doivent ainsi assurer un niveau de sécurité très élevé, plaçant l’enjeu sécuritaire au cœur de leurs préoccupations : zones géographiques choisies avec soin pour l’hébergement des données, sauvegardes automatiques… Tout est fait pour limiter le risque de piratage informatique !
  • Une accessibilité accrue : avec un logiciel On-premise, impossible d’accéder aux données en dehors des appareils sur lesquels il est installé. À contrario, une solution SaaS est accessible depuis n’importe quel ordinateur, tablette ou smartphone connecté à Internet. Ainsi, pour les directions comme pour les managers, cela permet d’avoir accès aux informations à tout moment, partout dans le monde.
  • Un modèle économique attractif : une solution SaaS correspond à un service que l’on utilise, contrairement à un logiciel On-premise qui s’apparente plutôt à un produit. Vendus par abonnement, les logiciels SaaS sont donc moins coûteux, à l’image d’un abonnement pour une plateforme de streaming musicale ou vidéo.
  • Un logiciel évolutif : ajouter un service ou une fonctionnalité, changer sa formule d’abonnement, augmenter son espace de stockage… Les logiciels SaaS s’adaptent aux besoins des entreprises en quelques clics.
  • Une intégration facile avec d’autres systèmes : avec une solution Saas, pas besoin de modifier son écosystème interne ! Grâce aux connecteurs natifs et aux paramétrages de plus en plus simplifiés, il est très facile de connecter un logiciel SaaS avec une solution d’emailing, un ERP, ou encore, un module de comptabilité.

Lire aussi – Saas : définition, avantages et inconvénients

 

Ainsi, en comparaison avec les logiciels On-premise, le modèle SaaS est plus agile, plus avantageux financièrement et nécessite une sollicitation moindre de la part du service informatique de l’entreprise. Les logiciels Saas s’avèrent ainsi tout particulièrement adaptés à la gestion financière. Chez Freedz, par exemple, nous avons développé une solution permettant de fluidifier les relations fournisseurs : collecte des commandes, contrôle des données, suivi des factures… Robuste, ajustable rapidement et mise à jour régulièrement, notre solution Saas vous permet ainsi d’accéder à vos données n’importe où, sans frais d’hébergement ou de maintenance. Vous souhaitez en savoir plus sur Freedz ? Demander une démo ! 

Le guide pour comprendre et anticiper la généralisation de la facture électronique en 2023
Autres articles qui pourraient vous intéresser :
Archivage à valeur probante : définition et enjeux

Archivage à valeur probante : définition et enjeux

En comptabilité, le papier est un support qui tend à disparaitre au profit du format digital. La dématérialisation concerne également l’archivage des documents. Elle offre de multiples avantages : gain de temps, d’espaces et réduction des coûts. Cela est d’autant plus...

lire plus

Nos ressources gratuites les plus populaires :

Livre blanc, facture électronique : l'essentiel pour réussir la transformation numérique de votre comptabilité fournisseurs

Livre blanc : l'essentiel pour réussir la transformation digitale de sa comptabilité fournisseurs

Ce livre blanc apporte les réponses aux principales questions que vous vous posez au moment d’aborder le passage à la facture électronique, ainsi que les points de vigilance à avoir pour mener à bien votre projet.

Le guide pour comprendre et anticiper la généralisation de la facture électronique en 2024

Le Guide pour 2024 : tout savoir sur la généralisation de la facture électronique

Retrouvez dans ce guide toutes les informations nécessaires pour comprendre la nouvelle législation et anticiper ce changement.

Halpades

Cas client : Améliorer l’efficacité de la comptabilité fournisseurs tout en gardant le contrôle

Afin d’améliorer ses relations fournisseurs et revaloriser les missions de ses collaborateurs au sein de la comptabilité, Halpades a fait le choix de la dématérialisation complète des factures fournisseurs grâce à Freedz.

Share This