SaaS : définition, avantages et inconvénients

Le logiciel en tant que service (SaaS) est devenu l’option la plus couramment utilisée par les entreprises, en remplacement des traditionnels logiciels « On premise », c’est-à-dire installés sur l’ordinateur. La raison ? Son accessibilité. Une connexion internet et un navigateur suffisent. Les sociétés qui optent pour cette solution n’ont donc pas à gérer l’hébergement ou la maintenance du logiciel. Ce service est directement pris en charge par les fournisseurs.

Le SaaS offre ainsi aux organisations de nombreux avantages, autant en termes de flexibilité que d’économies. Accessible partout, tout le temps, le logiciel Saas a beaucoup d’autres atouts. Découvrez ici tous les avantages et inconvénients de cette solution et les questions à se poser avant de l’adopter.

bilan comptable

Qu’est-ce qu’un logiciel SaaS ?

Le logiciel SaaS (Software as a Service) est une solution accessible en ligne et hébergée par un fournisseur de service dans le cloud. Elle est disponible grâce à une connexion internet et via un abonnement mensuel ou annuel.

Le Saas fait partie du Cloud Computing qui inclut également l’IaaS (Infrastructure en tant que service), le PaaS (Plateforme en tant que Service) et le Daas (Desktop en tant que Service). Ces solutions offrent des prestations particulièrement poussées.

Le logiciel SaaS ou on demand se différencie du « on premise », à savoir une application qui nécessite l’achat d’une licence et dont l’hébergement doit être prévu par l’acquéreur. Ce dernier type de solution logiciel représente souvent un coût financier conséquent pour les petites structures tandis qu’elle peut être plus intéressante pour les sociétés de taille importante.

Le guide pour comprendre et anticiper la généralisation de la facture électronique en 2023

Quels sont les avantages d’un logiciel SaaS ?

Toute organisation possédant un accès web et mobile peut bénéficier de la technologie Saas. Les startups et les PME trouveront le SaaS pratique pour pallier le manque de temps, de capital ou d’expertise pour créer leurs propres outils ou héberger des applications sur site. Les grandes entreprises peuvent utiliser la technologie SaaS pour des projets à court terme ou des tâches qui ne sont pas nécessaires toute l’année.

Les avantages du logiciel Saas sont multiples :

  • Accessibilité : possibilité de fonctionner via un navigateur internet 24h/24 et 7j/7 depuis n’importe quel appareil et n’importe où.
  • Gestion opérationnelle : pas d’installation, de mise à jour des équipements ou de gestion traditionnelle des licences.
  • Rentable : pas de frais matériels initiaux et des méthodes de paiement flexibles
  • Évolutivité: répond facilement à l’évolution des besoins.
  • Stockage des données: les données sont régulièrement enregistrées dans le cloud.
  • Analytique: accès aux outils de reporting et d’intelligence des données.
  • Sécurité : les fournisseurs SaaS investissent massivement dans la technologie et l’expertise en matière de sécurité.

Quels sont les défis du SaaS ?

Bien entendu, la technologie Saas possède également ses limites qui peuvent, selon le profil de l’entreprise, gêner son adoption.

  • Le premier défi du Saas qui aussi l’un de ses principaux atouts : l’accès au logiciel via une connexion internet. En cas d’absence, de blocage ou encore de panne, impossible d’accéder au logiciel. Mais avec de plus en plus de réseaux à large bande et à haut débit, comme la 5G, ce souci se rencontre de moins en moins.
  • Perte de contrôle: cet aspect peut poser problème à certaines entreprises. En effet, dans le cadre d’un Saas, le fournisseur gère tout, rendant l’entreprise dépendante de ses capacités.
  • Personnalisation limitée: la possibilité réduite de personnaliser les fonctionnalités ou l’apparence du logiciel est aussi un autre inconvénient du SaaS comparativement aux logiciels on premise. À noter néanmoins que de nombreux fournisseurs de service proposent une formule sur mesure de leur logiciel Saas pour les entreprises qui le souhaitent.

Quelles questions se poser avant de choisir un Saas ?

Avant de souscrire à un Saas, il peut être intéressant d’énoncer plusieurs questions qui détermineront si cette formule est vraiment la meilleure solution pour votre entreprise :

Quels sont les besoins de votre entreprise ? Comment sont-ils pourvus aujourd’hui ? Quels sont les logiciels qui fournissent ce type de service sur le marché ? Sont-ils proposés en SaaS ou On premise ? Pour comparer les deux solutions, veillez à bien prendre en compte les coûts d’infrastructures des logiciels on premise.

Pour combien de temps souhaitez-vous utiliser l’outil ? Évaluez vos besoins pour savoir quelle solution, entre le Saas et la licence, serait la plus adaptée. A savoir que même si un outil Saas peut, en apparence, s’avérer plus coûteux, son tarif inclut en réalité la maintenance et la mise à jour régulière. L’outil Saas n’est donc jamais obsolète à la différence d’un logiciel on premise.

Pour quel nombre d’utilisateurs ? Est-il possible d’ajouter ou d’enlever des usagers facilement ? Si oui, pour quel tarif ? Dans le cas d’un Saas, les prix peuvent varier de manière importante en fonction du nombre d’utilisateurs. Si vous avez besoin de flexibilité, il est indispensable d’étudier de près cet aspect.

Quel est le niveau de sécurité garanti par le fournisseur de service ? Ces derniers respectent-ils la règlementation en vigueur (ex. : RGPD) ? Faut-il ajouter des dispositifs de protection ? 

Les logiciels SaaS sont particulièrement utiles pour la gestion financière. Freedz, par exemple, offre la possibilité de fluidifier les relations fournisseurs en permettant la collecte, le contrôle, la validation et le suivi du traitement des factures fournisseurs. C’est également une solution full SaaS basée sur les dernières technologies Cloud. Les avantages : la scalabilité, la robustesse, la faculté de travailler sur site ou en télétravail, des mises à jour en continu et pas de frais d’hébergement ou de maintenance. Alors n’hésitez plus 😉

Autres articles qui pourraient vous intéresser :
Saisie comptable : comment réduire le risque d’erreurs ?

Saisie comptable : comment réduire le risque d’erreurs ?

La comptabilité est un service essentiel au sein d’une entreprise. En effet, il concentre de très nombreuses activités indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise : comptabilisation des flux financiers entrants et sortants, élaboration de la liasse fiscale,...

lire plus
Share This