Qu’est-ce que le reverse factoring (ou affacturage inversé) ?

Si certaines entreprises ont parfois un peu délaissé la gestion de la trésorerie, la crise de la Covid-19 a remis ce sujet au cœur des préoccupations. Certaines opérations financières permettent de répondre à ces enjeux financiers et d’avoir une trésorerie à jour. L’affacturage inversé, ou « reverse factoring », est l’un de ces procédés permettant de répondre aux problématiques de gestion des flux de trésorerie.

Ce mode de financement reste cependant encore flou dans les esprits et bien moins répandu que chez nos voisins européens. Qu’est-ce donc que l’affacturage inversé, aussi appelé reverse factoring ?

On vous éclaire sur cette opération financière qui intéresse de plus en plus les entreprises.

Petit rappel : qu’est-ce que l’affacturage « classique » ?

C’est une opération de gestion financière à court terme qui permet aux entreprises de toucher le montant de leurs créances de manière anticipée. La prise en charge du recouvrement de créances d’une entreprise est réalisée par une société de gestion de portefeuille ou un établissement de crédits spécialisé.

L’objectif de cette technique est donc de percevoir rapidement l’argent des créances clients en les « cédant » à un établissement financier spécialisé.

L’affactureur (aussi connu sous le nom de « factor ») s’occupe donc de gérer pour le compte de ses clients l’enregistrement des factures, la relance des débiteurs en cas de retard de paiement, assure les encaissements et le service contentieux en cas de non-paiement.

Bien sûr, ce service n’est pas réalisé gratuitement par la société d’affacturage. Elle se rémunère par une commission (un prélèvement réalisé à chaque transaction effectuée) ou une commission de financement (rémunérée sur l’avance de la trésorerie).

Il existe de manière générale un certain nombre de frais que la société va devoir verser à l’affactureur :

  • Les frais de dossier.
  • La commission d’affacturage, qui prend la forme d’un pourcentage du chiffre d’affaire que l’entreprise paye au factor en échange de ses services. Situé entre 0,7 et 1,5% de manière générale, ce taux est déterminé par le factor sur la base de plusieurs critères, tels que le CA réalisé sur l’année précédente, la santé financière des clients de l’entreprise, la quantité de factures à traiter…
  • La commission de financement, qui est proportionnelle à un taux d’intérêt négocié avec le factor, au montant tiré sur le compte du factor et au délai de paiement moyen de vos créances.

Malgré ces quelques contraintes, utiliser l’affacturage comme moyen de gestion financière est un procédé avec beaucoup d’avantages, qui vous permettra notamment de percevoir rapidement le paiement de vos factures.

Le reverse factoring, ou affacturage inversé, définition

Plus connu sous l’appellation reverse factoring, c’est le principe de l’affacturage mais dans le sens inverse. Ce mode de financement désigne le fait que ce n’est plus le créancier – le fournisseur – qui fait appel à un affactureur mais le débiteur – à savoir le client. C’est l’acheteur qui choisit de recourir à un service d’affacturage afin de pouvoir payer son fournisseur plus tôt. L’affactureur est remboursé par le client une fois la date de paiement des factures atteinte.

Schéma du reverse factoring ou affacturage inversé

Les avantages du reverse factoring

Le recours au reverse factoring permet généralement aux entreprises d’améliorer leur trésorerie.

  • En payant immédiatement ses fournisseurs, via le factor, l’entreprise peut espérer bénéficier d’escompte pour paiement anticipé ou négocier des conditions de paiement plus avantageuses.
  • Recourir à cette opération de gestion financière permet aux entreprises de baisser les charges administratives. En effet, le reverse factoring est plus léger pour l’entreprise que de recourir à un emprunt classique. De plus, fini la gestion des relances de la part des fournisseurs qui sont sûrs d’être payés à temps.
  • Les fournisseurs sont payés rapidement tandis que l’entreprise règlera le factor à la date d’échéance des factures ou selon les conditions négociées. Cela permet donc d’optimiser la gestion de sa trésorerie sans impacter celle de ses fournisseurs.

Ce procédé permet donc une meilleure gestion de la trésorerie sans nuire aux relations puisque la politique de délai de paiement est respectée. Et le résultat indirect est l’amélioration de vos relations fournisseurs.

Pour conclure :

Le reverse factoring est donc une technique de financement qui permet de réduire les délais de paiement et de gagner en efficacité. De plus, l’affacturage inversé offre une garantie aux fournisseurs sur les paiements. Bref, vous l’aurez compris, cette opération financière est d’autant plus appréciée par les entreprises qu’elle permet une gestion de la trésorerie optimisée, tout en restant relativement peu coûteuse.

 

 

Vous cherchez un moyen d’améliorer vos relations fournisseurs et vos délais de paiement ?

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Qu’est-ce que l’imputation comptable ?

Qu’est-ce que l’imputation comptable ?

L'imputation comptable correspond à la classification de chaque opération comptable dans l'une des huit grandes catégories prédéfinies par le Plan Comptable Général (PCG). Cette technique permet d'affecter la classification appropriée à chaque mouvement comptable,...

lire plus

Nos ressources gratuites les plus populaires :

Livre blanc, facture électronique : l'essentiel pour réussir la transformation numérique de votre comptabilité fournisseurs

Livre blanc : l'essentiel pour réussir la transformation digitale de sa comptabilité fournisseurs

Ce livre blanc apporte les réponses aux principales questions que vous vous posez au moment d’aborder le passage à la facture électronique, ainsi que les points de vigilance à avoir pour mener à bien votre projet.

Le guide pour comprendre et anticiper la généralisation de la facture électronique en 2024

Le Guide pour 2024 : tout savoir sur la généralisation de la facture électronique

Retrouvez dans ce guide toutes les informations nécessaires pour comprendre la nouvelle législation et anticiper ce changement.

Halpades

Cas client : Améliorer l’efficacité de la comptabilité fournisseurs tout en gardant le contrôle

Afin d’améliorer ses relations fournisseurs et revaloriser les missions de ses collaborateurs au sein de la comptabilité, Halpades a fait le choix de la dématérialisation complète des factures fournisseurs grâce à Freedz.

Share This